Une maison

Une maison pour soi seul
Un chien couché sur le seuil
Me mate du coin de l’œil

Une maison pour soi seul
Comme dans un vivarium
Et des arbres plein d’automne

Une maison pour soi seul
C’est bien pour deux personnes
C’est comme une nouvelle bonne

Une maison pour nous seuls
C’est pour deux au minimum
Et pour tout un tas de bestioles
On reçoit plus qu’on ne donne

Un lieu parlant
Qui suffit en s’offrant
Aux arbres grimpants
Aux bêtes et aux gens