Fender benders

La lumière du walkside sur le dallage
Défilait derrière la fenêtre du gipsy cab
Et nous, carafes dans l’habitacle, on se pendait
Aux lèvres spanglophones du driver

Apparemment notre cabbie appréciait
Les doudoubidou, le skat de Cab Calloway
Malgré son air absent il assurait
Car pour lui fender benders no way

Il allait tenir les rênes jusqu’au Queens
Devant nous une grande ligne, Brooklyn Bridge
Le chauffeur devait songer aux images
Des séances de maquillage dans le rétroviseur

Qui se faisaient sur le cuir du siège arrière
Là même où maintenant nous posions nos fesses
S’efforçant de contenir le Gin-Schweppes
Car pour nous fender benders no way

Dans la bagnole il y avait sept occupants
Le cabbie, nous quatre, la Madone et l’enfant
Et sur le walkside s’amassait la foule des night-clubs
Pourtant en milieu de semaine, c’est pas le rush

Sans compter près des poubelles des chiens chauds pour la rixe
Chacun se méfiait des phares, du smog de la ville
S’il y avait crash ce serait vraiment fortuit
Car pour nous fender benders no way